Lean digital vs Lean traditionnel

Avec des environnements industriels devenant de plus en plus complexes, le Lean a perdu de son mordant. Alors que les premiers vétérans du Lean ont souvent atteint des gains de productivité de 10 à 15 points de pourcentage, aujourd’hui 2 à 3 points sont considérés comme une réussite. Ces résultats en déclin s’expliquent par le fait que le Lean traditionnel se concentre exclusivement sur l’exécution réelle sur le terrain, sans possibilité de tester plusieurs hypothèses en parallèle ou de simuler des scénarios. En outre, le Lean traditionnel, avec le manque d’outils de planification de bout en bout, néglige certains aspects des chaînes de valeur complexes d’aujourd’hui.

 

Le Lean digital donne naissance à une nouvelle ère dans l’excellence opérationnelle. Il étend le Lean traditionnel en mettant en oeuvre des méthodes et des outils avancés pour intégrer la simulation 360° des ​​sites, la modélisation holistique et les analyses avancées. En utilisant des évaluations statistiques sophistiquées, des analyses numériques et des outils Big data, les fabricants sont en mesure d’identifier les problèmes de production potentiels avant qu’ils ne se produisent. Comment ? En simulant les flux de matières, en testant les modèles de robustesse, et en effectuant des analyses basées sur des plusieurs scénarios en parallèle. En bref, en testant des hypothèses et en effectuant des évaluations financières dans un environnement digital sans risque.

Le Lean digital offre aux industriels un nouvel avenir très prometteur. Mais il reste encore beaucoup de choses à faire pour préparer le terrain à l’ère du digital. Car il s’agit d’intégrer le Lean digital dans l’industrie du futur. Et à associer la fabrication numérique à la planification numérique, à l’approvisionnement numérique et à la logistique numérique pour rendre cohérent l’ensemble de la chaîne de valeur digitalisée.

Cliquez ici  pour découvrir le premier système digital dédié à l’amélioration continue.

Les directeurs opérationnels doivent être prêts à investir dans l’humain et dans les compétences nécessaires pour exploiter au mieux le potentiel du Lean digital. Les nouvelles méthodes et outils devront être mis en oeuvre par des Digital natives (des ambassadeurs habitués aux outils digitaux – qui sont nés avec !) dotés de capacités d’excellence opérationnelle qui vont au-delà de la simple maîtrise des outils lean traditionnels. Le Lean digital est la prochaine étape dans la quête de l’excellence opérationnelle.

Pour tirer bénéfice de cette tendance au maximum, il ne faut pas attendre plus longtemps avant d’investir.

 

Ebook lean digital