Lean startup : adoptez l’innovation continue

Le livre Lean Startup écrit par Eric Ries et publié en 2011 à eu un impact énorme par les idées qui y sont exposées. il ne définit pas que de simples méthodes utilisées par les Startups mais bien une nouvelle forme de gestion que les grandes entreprises cherchent à adopter.

L’auteur Eric Ries définit même une startup comme une «institution humaine conçue pour créer un nouveau produit ou service dans des conditions d’extrême incertitude».

Jetons un coup d’oeil à la façon dont la méthodologie nous aide à innover et créer de la valeur pour le client.


Sommaire :

1. Construire-Mesurer-Apprendre

2. Le produit minimal viable (MVP)

3. Apprentissage validé

4. Comptabilité de l’innovation

5. Savoir changer de direction

6. La méthode Andon

7. Kanban

8. Les cinq pourquoi

 

 

1. Construire-Mesurer-Apprendre

Aujourd’hui la gestion de l’incertitude passe par la méthode scientifique, ce qui signifie qu’il faut définir une hypothèse puis construire un prototype pour pouvoir tester cette hypothèse, la seconde étape consiste à mesurer ce qu’il se passe et s’ajuster en conséquence.

Cette méthode peut être appliqué sur tout type de de création, pas seulement en terme de produit mais aussi sur un processus, des offres de site web, une nouvelle fonctionnalité d’un produit existant ou sur une méthode lean management.

Pour pouvoir valider votre hypothèse il est important que vous puissiez obtenir le maximum de données possible pour permettre de mesurer correctement les résultats de votre construction.

 

 

 

2. Le produit minimal viable (MVP)

Traditionnellement développer un produit impliquait beaucoup de travail pour définir la spécification du produit, et beaucoup de temps et d’argent investis dans sa construction.

Le produit minimal viable our MVP est donc une stratégie de développement de produit, elle est utilisé pour permettre des tests rapide et quantitatif de mise sur le marché d’une fonctionnalité ou d’un produit. Cela signifie que vous allez pouvoir réaliser la boucle Build-Measure-Learn avec un minimum d’effort et le moins de temps de développement possible.

Il peut s’agit par exemple de plusieurs slides expliquant le parcours client, d’un ensemble de maquettes et de conception, le but est de pouvoir tester vos hypothèse avec de vrais clients, et d’obtenir leur validation.

 

3. Apprentissage validé

L’un de point important lors d’un démarrage Lean et de s’assurer vous testez une hypothèse avec le bon apprentissage à l’esprit. Il est très facile de se concentrer sur ce que l’on appelle les métriques de vanité, ce qui parfois peut donner l’illusion de faire des progrès, en réalité il nous vous dit rien sur la valeur du produit.

Par exemple le nombre de like sur facebook peut être une métrique de vanité, la valeur réelle réside dans le temps passé sur Facebook par jour (par utilisateur).

 

4. Comptabilité de l’innovation

« La comptabilité de l’innovation permet aux startups de prouver objectivement qu’ils apprennent comment développer une entreprise durable. »
Le processus se fait en trois étapes, comme suit:

  • Établir la base de référence. Pour cela utilisé une base de référencent executant un test MVP, Il pourrait s’agir d’un formulaire d’inscription en ligne pour voir si les clients achèteraient un produit ou un service.
  • Réaliser de petit changement : le but est de tester pour améliorer votre modèle, concentrez-vous sur une seule chose a la fois. pour l’exemple de votre landing page, augmente t’il le nombre de conversions ?
  • Pivoter ou Persévérer. Après avoir effectué plusieurs répétitions tout au long du cycle, vous devriez passer du niveau de référence à l’objectif idéal défini dans le plan d’affaires. Si ce n’est pas le cas, cela devrait être évident à cause des étapes d’apprentissage progressives qui ont été suivies.

Pour plus d’informations sur le premier système digital dédié à l’amélioration continue

 

5. Savoir changer de direction

Qu’est ce qui différencie les réussites de l’échecs ? c’est que les entrepreneurs qui réussissent ont eu la capacité et les outils pour découvrir quelles parties de leurs plans fonctionnaient et celles qui étaient des échecs, et ont pu adapter leurs stratégies en conséquence.

Prendre la décision de changer de direction est l’un des aspects les plus difficiles de la méthode Lean Startup, parce que les fondateurs et les entrepreneurs sont émotionnellement liés à leurs produits, l’énergie et l’argent y ont été investis.

Des problèmes tels que les métriques de vanité et ne pas tester la bonne hypothèse peuvent conduire les équipes sur le mauvais chemin; Si l’hypothèse n’est pas claire, alors l’échec peut sembler insaisissable, parce que vous ne savez pas avec certitude que cette entreprise ne fonctionne pas. « Lancez-le et voyez ce qui se passe » aboutit toujours à un résultat positif: vous verrez en effet ce qu’il se passe!

Un changement de direction n’est pas nécessairement un échec, cela signifie que vous allez changer l’une des hypothèses fondamentales que vous avez commencé avec. Il existe différentes variantes sur le pivot.

6. La méthode Andon

Toyota a utilisé le câble Andon pour permettre à tout employé le long de la chaîne de production d’interrompre le système si un défaut était découvert. Plus un défaut se poursuit le long de la production, plus il est difficile et coûteux de l’enlever. Le repérage immédiat d’un problème est très efficace, même si cela implique d’arrêter toute la chaîne de production jusqu’à ce qu’elle soit corrigée. Cette méthode est à l’origine des niveaux de qualité historiquement élevés de Toyota.
Eric Ries explique qu’à IMVU ils ont mis en place un ensemble détaillé de contrôles automatiques qui fonctionnaient tous les jours, ils assureraient le fonctionnement de base du site (comme un bouton « achat ») encore exploité. Cela signifiait que toutes les erreurs de production étaient détectées rapidement et automatiquement; et plus aucun changement n’a été mis en production jusqu’à ce qu’il soit traité. C’était l’équivalent de programmation de la corde andon.

Pour plus d’informations sur le premier système digital dédié à la remontée d’incidents

7. Kanban

Kanban est une autre technique empruntée au monde de la production allégée. Elle consiste en une gestion des processus et des ressources au plus juste, le but est d’éviter le gaspillage. Grace a cette méthode nous pouvons reconfigurer le système de production et optimiser la chaine de production via des méthodes de lean management.

Pour plus d’informations sur le premier système digital dédié à l’amélioration continue

 

8. Les cinq pourquoi

La grande majorité des problèmes techniques que l’ont rencontre est à l’origine d’une cause humaine. La technique des cinq pourquoi vous permet de vous rapprocher de cette cause.

A titre d’exemple, Ries fournit un cas d’IMVU où les clients se plaignaient d’une mise à jour récente du produit:

Une nouvelle version a désactivé une fonctionnalité pour les clients.

  1. Pourquoi? Parce qu’un serveur particulier a échoué.
  2. Pourquoi le serveur a-t-il échoué? Parce qu’un sous-système obscur a été utilisé dans le mauvais sens.
  3. Pourquoi a-t-il été utilisé de la mauvaise façon? L’ingénieur qui l’a utilisé ne savait pas comment l’utiliser correctement.
  4. Pourquoi ne savait-il pas? Parce qu’il n’a jamais été entraîné.
  5. Pourquoi n’a-t-il pas été formé? Parce que son manager ne croit pas à la formation de nouveaux ingénieurs car lui et son équipe sont « trop ​​occupés ».

Cette technique est particulièrement utile pour les startups, car elle leur permet de trouver la vitesse optimale pour apporter des améliorations.

 

Ebook lean digital