Management participatif : définition et mise en place

 

Le management participatif permet le développement de l’implication des employés par la prise de décision participative, ses avantages sont nombreux, elle encourage l’implication des salariés à tous les niveaux de l’organisation dans l’analyse des problèmes, le développement de stratégie et la mise en oeuvre de solutions.

Ainsi le management participatif invite les employés à participer au processus décisionnel de l’entreprise en participant à des activités comme les décisions des objectifs, la remontés d’incidents, la formulation de suggestions, une augmentation des responsabilités.

Ses activités contribuent a l’enrichissement de l’emploi et permet une meilleure qualité de vie au sein de l’entreprise. Cela implique aussi que la direction traite les idées et suggestions avec respect et considération.

 

 

Mettre en place un management participatif

Une idée souvent fausse est qu’on considère que la mise en place d’un tel dispositif nécessite simplement à demander aux employés de participer ou de faire des suggestions, or cela implique bien plus qu’une simple boîte à idée.

La mise en place d’un management participatif nécessite de respecter plusieurs exigences :

  • Les responsables doivent être prêt à abandonner un certain contrôle sur leurs travailleurs
  • Les responsables doivent se sentir en sécurité et en confiance pour que la participation soit réussie.

Il arrive souvent que les managers ne prennent pas conscience que le respect des employés augmentera et non l’inverse en mettant en oeuvre un style de management participatif.

 

Une approche lente et minutieuse

  • Du coté du dirigeant, le succès d’un management participatif nécessite une approche lente et progressive. Changer les idées des employés, leurs routines à propos du management prend du temps, les employés peuvent à long terme émettre de la résistance au changement pensant que ce nouveau style de management ne va pas durer. Pour que la participation soit efficace, les responsables doivent être sincère dans la mise en oeuvre du programme. Les employés doivent pouvoir voir et ressentir que les idées seront acceptées ou du moins sérieusement analysées.

 

  • Du côté des employés, une participation active est nécessaire, il n’est pas possible de mettre en place un management participatif avec des employés passifs ou résistants. Souvent, les employés n’ont pas les compétences ou l’information nécessaires pour faire de bonnes suggestions ou prendre de bonnes décisions. Dans ce cas, il est important de leur fournir des informations ou une formation afin qu’ils puissent faire des choix éclairés.

Le fait d’encourager ses nouvelles habitudes participatives permet de consolider le pouvoir des employés à prendre part au processus de décision et de connaitre leur compétence individuelle.