Réduction des coûts d’accastillage

Visserie, accastillage, quincaillerie, … Chacun a sa manière de nommer ces composants qui se caractérisent de la manière suivante : petites pièces standards, de références souvent variées, que l’on achète en grande quantité : vis, écrous, rivets, rondelles, … toutes ces petites pièces métalliques que vous avez lorsque vous achetez un meuble IKEA. Et qui dit standard et grande quantité, dit Achats. Les Achats seront le levier d’optimisation le plus naturel et le plus efficace, mais ce n’est pas le seul …

Le Rivet Fore r.c.

L’aspect « grande quantité »

L’objectif, comme bien souvent, est de réduire les prix unitaires.

Pour cela, cherchez à augmenter les tailles de lots d’achat. Identifiez le plus tôt possible les références qui ne devraient pas être remplacées lors des changements de conception et faites des commandes sur un cycle relativement long, tout en travaillant vos conditions contractuelles : laissez-vous des portes de sortie régulières pour les reconsultations et resourcings.

Négociez systématiquement un plan de progrès en cas d’engagement longue durée.

Enfin, sachez que vous pouvez acheter en stock consignataire pour réduire l’immobilisation de vos capitaux mais cela peut avoir un impact sur le prix d’achat.

L’aspect « standard »

De par sa nature standard, l’accastillage constitue généralement un achat transverse.

Transverse tout d’abord au sein de l’entreprise car les mêmes références sont utilisées sur différents projets ou programmes. Pour cette raison, gérez l’achat de l’accastillage au niveau groupe (ou cross-projet pour les petites entreprises). Cela vous permettra d’augmenter vos tailles de lots d’achat.

Transverse ensuite entre les entreprises. Vous ne serez pas seuls à acheter ces références. Par conséquent, passez par un distributeur. Celui-ci achète en très grandes quantités pour plusieurs sociétés, ce qui vous permet de bénéficier de conditions d’achat intéressantes. L’idéal étant le conbid : la négociation entre un grand donneur d’ordre et son distributeur de conditions d’achat avantageuses pour toute sa chaîne de fourniture.

L’aspect « variété de références »

Et pourquoi ne pas aller plus loin avec les changements de conception ?

Remettez en question les choix technologiques et cherchez des solutions plus intéressantes économiquement : composants alternatifs, suppression de pièces, changements de norme, etc…

Avec l’accastillage, de par la variété des références, la clé se trouve dans la standardisation. Réduire le nombre de références aura un double effet :

  1. Remplacer les références « orphelines » coûteuses par une référence voisine moins coûteuse (car, par exemple, achetée en grande quantité)
  2. Augmenter, par conséquent, les quantités d’achats des références restantes

Bref, éliminer les références orphelines coûteuses pour augmenter les quantités des références moins coûteuses.

Attention, cette optimisation nécessite une collaboration étroite entre le bureau d’étude et les achats.

Comment faire ?

Pour mettre tout cela en application, commencez par cartographier vos références d’accastillage selon 3 dimensions :

  • La quantité utilisée
  • Le prix unitaire
  • Et trier par le prix total par référence (pour prioriser)

Cela vous permettra d’identifier les références à standardiser et les références à renégocier.

graph

 

 Accédez immédiatement à nos outils lean digitaux en ligne

A retenir

  • Cherchez à augmenter au maximum les tailles de lots d’achats
  • Travaillez en transverse cross-projet et faites appel à un distributeur
  • Standardisez pour supprimer les références coûteuses et augmenter les quantités